La journée mondiale des soins palliatifs: Des millions de personnes âgées privées de soins de fin de vie

De nouvelles données mondiales révèlent qu’un grand nombre de personnes âgées ont besoin de soins de fin de vie

Des personnes âgées en fin de vie sont privées de soins et de soutien vitaux faute d’accès à des services de soins palliatifs.

Selon les nouvelles estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publiées aujourd’hui, avant la Journée mondiale des soins palliatifs (le 13 octobre), chaque année, près de 24 millions d’adultes dans le monde ont besoin de soins palliatifs de fin de vie. De ce nombre, 66 % ont plus de 60 ans.

Malgré la demande croissante, 42 % des pays n’ont aucun centre ou service de soins palliatifs, tandis que 80 % de la population mondiale n’a pas un accès adéquat aux médicaments pour le traitement de la douleur modérée à sévère. Cela signifie que des millions de personnes âgées, particulièrement dans les pays en développement, vivent et meurent dans la douleur et la détresse.

Dans le cadre de cette Journée mondiale des soins palliatifs, la Worldwide Palliative Care Alliance (WPCA) affirme qu’une réponse urgence est requise pour améliorer les soins palliatifs offerts aux personnes âgées et pour répondre aux besoins croissants de la population mondiale vieillissante.

Pour assurer que toutes les personnes âgées souffrant de maladies limitant l’espérance de vie sont traitées avec dignité et selon leurs volontés, la WPCA demande que les soins palliatifs soient intégrés aux systèmes de soins de santé nationaux et communautaires partout dans le monde.

Le Dr John Beard, Directeur du Département Vieillissement et qualité de vie à l’OMS, affirme que : 
« les services de santé mettent principalement l’accent sur la prévention, le traitement ou la gestion des maladies. Mais l’on néglige souvent de fournir des soins de qualité en fin de vie.  Des millions de gens meurent en souffrant inutilement simplement parce qu’ils n’ont pas accès aux services sociaux et de soulagement de la douleur appropriés. Ce type de soins n’est pas coûteux et tout le monde y a droit. »[trad.]

On croit souvent à tort que les soins palliatifs sont offerts principalement aux personnes souffrant du cancer. Selon les dernières estimations de l’OMS, les personnes âgées souffrant de diverses conditions ont besoin de soins palliatifs et que pour plusieurs catégories de maladies, les personnes de plus de 60 ans sont celles qui ont les besoins les plus pressants. À l’échelle mondiale, les personnes ayant besoin de soins palliatifs et souffrant de la maladie d’Alzheimer et d’autres types de démences, de la maladie de Parkinson, de maladies pulmonaires obstructives chroniques, de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’arthrite rhumatoïde, de néphrite et de néphropathies et de cancer ont en majorité plus de 60 ans.

Sharon Baxter, de la Worldwide Palliative Care Alliance et directrice générale de l’Association canadienne de soins palliatifs précise :
« La Journée mondiale des soins palliatifs est l’occasion de souligner les progrès accomplis en matière de réduction de la douleur et des souffrances. Mais elle permet également de faire la lumière sur les groupes négligés ou marginalisés qui ne reçoivent pas les soins dont ils ont besoin. Il est totalement inacceptable que les personnes âgées, où qu’elles se trouvent, soient privées des soins dont elles ont besoin pour vivre et mourir dans la dignité et le respect. L’urgence d’agir est encore plus grande en raison de l’accroissement de l’incidence des maladies non transmissibles et du vieillissement des victimes de la pandémie de VIH. » [trad.]

Emmanuel Luriyika de la African Palliative Care Association ajoute :
« En Afrique, le vieillissement de la population et la charge de morbidité croissante exercent une pression énorme sur les services de soins palliatifs. Les chiffres publiés aujourd’hui par l’OMS sont choquants. Mais si l’on considère également les besoins palliatifs des personnes âgées à partir du moment du diagnostic, plutôt qu’uniquement en fin de vie, ces chiffres risquent d’augmenter significativement. 
Il est également essentiel de mentionner le rôle important que jouent les fournisseurs de soins et les membres de la famille des personnes âgées, qui ont également besoin de soutien des services de soins palliatifs. » [trad.]

Pour souligner cette journée d’action planifiée, les défenseurs, les patients et les fournisseurs de soins demandent unanimement aux agences des Nations Unies, aux gouvernements, au secteur privé et à la société civile d’améliorer l’accès aux soins palliatifs des personnes âgées souffrant de conditions limitant l’espérance de vie en intégrant les soins palliatifs dans les soins de santé existants.

En 2012, dans le cadre de la Journée internationale des soins palliatifs, des milliers de personnes, dans quelque 60 pays, se rassembleront à travers plus de 1000 activités pour célébrer, soutenir et promouvoir les soins palliatifs.

Pour en savoir plus sur la Journée internationale des soins palliatifs 2012, visitez le www.worldday.org

-30-

Demandes des médias
Vanessa Sherry, responsable des communications
Association canadienne des soins palliatifs
vsherry@bruyere.org ou 613-241-3663, poste 229

À propos de la Journée mondiale des soins palliatifs 2012

La Journée mondiale des soins palliatifs, le 13 octobre 2012, est une journée d’action planifiée visant à célébrer et soutenir les soins palliatifs partout au monde. Cette année, le thème sera « Vivre jusqu’à la fin – les soins palliatifs et les personnes âgées ».
Pour souligner cette journée, des milliers de personnes, dans quelque 60 pays, se rassemblent à travers plus de 1000 activités pour célébrer, soutenir et promouvoir les soins palliatifs.

À l’échelle mondiale, il y aura des marches de sensibilisation en Inde et au Nigéria, des présentations cinématographiques et des premières aux États-Unis et à Hong Kong, des parties de soccer en Ouganda et au Kenya, l’établissement d’un nouveau centre de soins palliatifs en Iran et la formation d’infirmières au Guatemala.

Partout, les populations vieillissent et un grand nombre de personnes vivent très longtemps. De plus en plus, les personnes âgées vivent avec des maladies chroniques débilitantes comme des maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer, le VIH et le SIDA, et en meurent. Les personnes âgées doivent avoir accès aux soins, au soutien et aux traitements appropriés, qui reconnaissent leur contribution à la société et qui sont adaptés à leurs besoins individuels pendant la maladie, y compris à la fin de leur vie. Malheureusement, les soins palliatifs sont très rarement disponibles.

En cette Journée mondiale des soins palliatifs, les organismes de soins palliatifs demandent l’intervention urgente des agences de l’ONU, des gouvernements, du secteur privé et de la société civile pour garantir :

  • l’inclusion des personnes âgées dans le processus décisionnel concernant les options de soins, y compris en fin de vie;
  • des politiques de santé visant les besoins particuliers de soins palliatifs des personnes âgées;
  • un accès universel aux soins palliatifs pour les personnes âgées vivant avec des maladies limitant l’espérance de vie, comme l’impossibilité de communiquer, et dont elles meurent;
  • un accès aux médicaments analgésiques, y compris les opioïdes oraux, et leur disponibilité, pour les personnes âgées partout au monde;
  • un soutien, une formation, des fournitures et l’équipement adéquats pour que les professionnels de la santé et les soignants puissent offrir des soins palliatifs aux personnes âgées dans leur communauté, dans les institutions hospitalières et à domicile;
  • un programme de défense du vieillissement actif qui fait la promotion des soins prodigués avec compassion et dignité pour les personnes âgées souffrant de maladies limitant l’espérance de vie.

Pour de plus amples renseignements, consultez www.worldday.org